La réalisation des plates-bandes comestibles

Le matériel pour la réalisation d'une plate-bande comestible

Le matériel suivant est utilisé dans les méthodes de réalisation développées et préconisées par Croque Paysage depuis maintenant treize ans.

Les méthodes pour la réalisation d'une plate-bande comestible

La méthode engagée

La méthode du travail du sol.

  • Avantages : Résultats et adaptation rapide des plantes.
  • Inconvénients : Physiquement difficile ou cher en main d'oeuvre.

La méthode patiente

La méthode d'occultation du sol.

  • Avantages : Peu coûteuse et permet d'éviter les étapes difficiles physiquement.
  • Inconvénients : Il faut parfois attendre de une à deux saisons.

La méthode rusée petit budget

La méthode du carton avec plantation en sol existant.

  • Avantages : Peu coûteuse; on perturbe peu la biologie du sol.
  • Inconvénients : Plantation plus ardue en sol rocheux, graveleux ou argileux et s'il y a beaucoup de racines. Implantation plus longue, mais la biologie du sol, les pluies, les racines et les arrosages font entrer les amendements dans le sol au fil du temps. Des plantes indésirables peuvent émerger des trous de plantation. Il n'est pas possible de déblayer des sentiers secondaires permettant à la fois une meilleure rétention d'eau.

La méthode rusée avec budget

La méthode du carton avec remblai de terre.

  • Avantages : Les résultats sont rapides et la plantation est facile. On ne touche pas au sol existant et le potentiel de productivité est rapide et grand. Il n'y a pas de trous dans le carton et donc, de porte d'entrée pour les indésirables. On peut créer des sentiers plus bas que le niveaux des plates-bandes et ainsi améliorer la rétention d'eau.
  • Inconvénients : Plus coûteuse par l'ajout de terre à plantation enrichie.

Vidéos à venir!