La réalisation d'un potager durable

Le matériel pour la réalisation d'un potager durable

Le matériel suivant est utilisé dans les méthodes de réalisation développées et préconisées par Croque Paysage depuis maintenant treize ans.

Les méthodes pour la réalisation d'un potager durable

Installé l’automne, le jardin peut démarrer avec les primeurs printanières dès que le sol est à nu. Installé au printemps, des cultures d’été et d’automne peuvent y être cultivées. Finalement, installé en été il sera possible d’implanter un potager complet pour des cultures d’automne. En bref, il n’y a pas de meilleur moment pour installer un potager qu’aujourd’hui… sauf en hiver!

Que ce soit pour travailler le sol existant ou pour s’en affranchir, Croque Paysage a élaboré quatre grandes méthodes (l’Engagée, la Patiente, la Rusée et l’Affranchie) afin d’installer un potager pour un usage facile et durable. Ces méthodes éliminent à la base deux principaux irritants : le désherbage constant dans les espaces de cultures, ainsi qu’en périphérie de l’aménagement, et l’action du gel/dégel déformant les espaces de culture, apportant inévitablement une restructuration régulière des espaces et perturbant le biologie du sol.

Chaque méthode présente une variable nommée compacte, qui nécessite l’installation d’une barrière de racine dans le sol, ainsi qu’une variable nommée spacieuse, qui demande plus d’espace en incluant l’aménagement d’un sentier autour du potager avec l’installation d’un géotextile tissé en dessous. Le tout pour empêcher les mauvaises herbes d’entrer dans le potager.

Les plans suivants détaillent et illustrent chaque méthode étape par étape, et sont constitués du matériel listé précédemment. Les avantages et inconvénients de chacune sont énumérés afin d’aider à faire un choix éclairé. 

Finalement, les méthodes sont illustrées avec des organisations simples constituées de quatre bacs en rotation des cultures. Bien sûr, le potager peut prendre diverses formes, organisations et être beaucoup plus grand, tout en respectant les étapes de réalisation et les principes de construction des méthodes proposées. Aussi, que le potager soit connecté au sol existant ou non, il est bien sûr possible d’augmenter la hauteur des bacs pour plus de confort, en y ajoutant de la terre enrichie.

La méthode engagée

La méthode du travail du sol pour la culture en sol existant.

  • Avantages : Connecté au sol existant; Économique et écologique.
  • Inconvénients : Physiquement difficile ou cher en main d'oeuvre
  • 2 versions (compacte et spacieuse)

La méthode patiente

La méthode de la bâche d'occultation pour la culture en sol existant.

  • Avantages : Connecté au sol existant; Économique; Évite les étapes ardues du détourbage et désherbage.
  • Inconvénients : Repousse la réalisation du projet en attendant les résultats.
  • 2 versions (compacte et spacieuse)

La méthode rusée

La méthode du carton pour potager surélevé connecté au sol existant.

  • Avantages : Connecté au sol existant la 2e année; Facile à exécuter sur terrain plat.
  • Inconvénients : Plus coûteuse (carton, plus de bacs et de terre à plantation enrichie).
  • 2 versions (compacte et spacieuse)

La méthode affranchie

La méthode du potager surélevé affranchi du sol existant.

  • Avantages : Permet de cultiver sur un sol impropre à la culture ou trop près des arbres qui coloniseraient le sol des bacs avec leurs racines
  • Inconvénients : Coûteux en matériaux et matériel; déconnecté du sol existant; Plus drainant, car surélevé.
  • 2 versions (compacte et spacieuse)

Vidéos à venir!